LA PERMACULTURE

Le terme « Permaculture » est une contraction des mots “permanent” et “agriculture”. 

C’est un concept, développé en Australie à la fin des années 70 par Bill Mollison et David
Holmgrem, suite aux recherches du japonais Fukoaka .

La permaculture est basée sur l’observation et la reproduction par la main de l’homme d’écosystèmes naturels, pérennes, résilients et respectueux des hommes.

On peut percevoir la permaculture comme l’utilisation d’une approche systémique et de principes de conception permettant d’organiser efficacement un cadre pour la mise en place d’une culture permanente. Elle regroupe les diverses idées, aptitudes et modes de vie qui doivent être redécouverts et développés afin de pourvoir à nos besoins tout en accroissant le capital naturel pour les générations futures.

Dans ce sens plus restreint mais essentiel, la permaculture n’est ni le paysage ni même les compétences dans les domaines du jardinage bio, de l’agriculture durable, de la construction de bâtiments bioclimatiques ou d’éco-villages, mais elle peut servir à les concevoir, les implanter, les gérer et les améliorer, de même que tous les efforts réalisés par des individus ou des communautés pour construire un futur durable.

La permaculture s’est, dans un premier temps, concentrée sur l’établissement de systèmes agricoles durables, et est en train de s’étendre à toute la société, au travers des villes en transition. En France, l’un des territoires en transition : Le Trièves

 

La permaculture appliquée à l’agriculture vise :

• Le respect des êtres vivants et de leurs relations réciproques ;

• La conception de paysages écologiques producteurs de nourriture ;

• Le non labour, la non utilisation de carburants et de pesticides ;

• L’économie de travail ;

• La valorisation des pratiques traditionnelles comme le paillage ou les treillis, et l’intégration d’animaux pour recycler les nutriments et entretenir le paysage ;

• L’intégration harmonieuse des habitats humains, du micro-climat, des plantes annuelles et vivaces, des animaux, des sols et de l’eau.