ATELIER AUTOCONSTRUCTION D’UNE RUCHE WARRE : ON RECOMMENCE !

Bonne nouvelle pour ceux qui ont loupé le 1er atelier : le 20 septembre, ils pourront repartir avec leur ruche fièrement auto-construite et offrir un abri aux abeilles…

Deux options : avec ruche et tous matériaux (écologiques bien sûr) compris : 125€ et avec savoir-faire seulement : 35€

(Voir le reportage du premier atelier )

Atelier ruche Warré le 20 septembre à Valbonne

Atelier ruche Warré le 20 septembre à Valbonne

Atelier autoconstruction de ruches Warré : le bon-heur !

atelier ruche warré 39 (107)

Tous les participants sont arrivés motivés et outillés pour cette journée de bricolage autour de la ruche Warré et à vrai dire, nous avions même envisager de finir l’atelier « en nocturne » pour terminer la construction des 13 ruches ….

atelier ruche warré 39 (19)

Grâce  aux conseils et à la préparation pointue de Nicolas, on l’a fait !

La ruche de l’abbé Warré, plutôt destinée à héberger les abeilles dans son jardin et à favoriser la biodiversité qu’à récolter des tonnes de miel…

atelier ruche warré 39 (44)
atelier ruche warré 39 (49)
atelier ruche warré 39 (46)atelier ruche warré 39 (91)

Les 18 bricoleurs-euses/futurs apiculteurs ont mis tout leur cœur à l’ouvrage et se sont appliqués pour construire et assembler les nombreuses pièces préparées et calibrées en amont par Steve et Nicolas.

atelier ruche warré 39 (40)

Café et zou ! Ca perce, visse, rainure, assemble, râpe en ateliers organisés où chacun travaille sur les ruches de tous les autres et alterne les différents postes…

atelier ruche warré 39 (45)

A construire dans la journée : un plancher avec piste d’envol, une hausse, un grenier et un toit, le tout avec fenêtre de contrôle et isolation bio, le grand luxe ! « Faut pas mollir !

atelier ruche warré 39 (100)

En fin de journée, les 13 ruches avec fenêtres isolées et conçues avec des matériaux écologiques (bois, verre, laine de bois*) ont été emportées dans d’autres jardins pour accueillir bientôt une nouvelle colonie d’abeilles butineuses….

Un grand bravo à tous pour la qualité du travail accompli

Et un grand merci pour la chaleureuse ambiance d’entraide tout au long de cette magnifique journée !

* APPELEZ-NOUS SI VOUS AVEZ DES ESSAIMS SAUVAGES A RECUPERER DANS VOTRE JARDIN * 

 

* Merci à Woodesign à Biot qui nous a offert les isolants écologiques.

Fabriquer un TLUD !

Dimanche dernier on a fabriqué un TLUD ! même que ouais ! Un TLUD est un four DIY pour faire du BIOCHAR …euh….ça veut dire quoi?!?Atelier TLUD Seb

BIOCHAR = charbon bio

DIY = Do It Yourself (« Faites le vous même »on ne le repetera jamais assez !)

TLUD= Top lift Updraft GasifierAtelier PLC’est pas compliqué, finalement, hein?

Sauf que quand même : faut prendre des bidons de récup, découper le fond a la scie circulaire, faire quelques trous a la pioche. Apres ca marche comme un four qui grâce a l’effet de la pyrolyse (cuisson sans flamme) sur votre biomasse (déchets verts, bois…etc), la transforme en super amendement pour le sol, en « biochar ».

Et voila les coulisses de la fabrication…

Donc pour ceux qui ont plein de déchets verts et qui commencent a avoir froid dans leurs jardins, voila une bonne astuce pour se donner chaud au coeur de l’hiver , bien préparer son amendement pour le sol, et aussi passer une belle soirée…allez on recommence TLUD-DIY-BIOCHAR…..!

TLUD nuit

 

Notre TLUD , la nuit du solstice de décembre 2013….

 

A bientôt !

Atelier Chaux Chanvre : les secrets d’un enduit DIY*

Notre petit groupe de 7 personnes a pu bénéficier du savoir faire de Bruno et de Benjamin pour apprendre a réaliser sur le terrain un enduit 100 % naturel et isolant et du plus bel effet. La preuve en images et en musique….encore un grand merci a tous !

*Do it Yourself= raccourci anglo-saxon signifiant « Faites-le vous même » couramment employé dans divers secteurs artistiques (ex: théâtre, musique rock, punk, couture) synonyme d’autonomie, d’indépendance et d’action. Ici appliqué au secteur du bâtiment a forte tendance écologique.

FABRIQUER UN LOMBRICOMPOST

Un ouvrier pour transformer vos déchet de table en OR !

Le lombricompost ou vermicompost se différencie du composteur traditonnellement installé au fond du jardin en cela qu’il fonctionne grâce à l’action de vers à compost, vers rouges (Eisenia foetida) très friands de nos déchets de table, et qu’il peut être installé dans sa cuisine l’hiver ou à l’ombre sur sa terrasse l’été. Pour peu que l’on respecte quelques règles…

Je vous propose de fabriquer vous même un lombricompost aussi fonctionnel que ceux présents sur le marché pour un moindre coût ! A vos outils…

Matériel :

Les caisses à poissons sont normalement faites pour s’empiler facilement…

– 3 caisses à poissons en polystyrène (s’assurer qu’elles soient étanches)
– 1 morceau de grillage à maille carrée d’au moins 5 x 5 mm, genre grillage à garde manger
– un morceau de filet en céramique,
– du fil de fer, une pince coupante
– 1 tournevis
– 1 cutter

Le principe est d’empiler 3 caisses l’une sur l’autre (1 caisse servant de réhausse) et d’en faciliter l’accès aux vers ; la 3ème récoltant le percolat, liquide issu de la transformation des déchets sous l’action des vers à compost.

1. Caisse du bas : récolte le « jus » PERCOLAT
doit être complètement étanche
2. Caisse du milieu : récolte du lombricompost mûr
3. Caisse du haut : déchets en cours de décomposition sous l’action des vers

Petite précision :
J’ai eu la chance de trouver de très grandes caisses à poissons avec couvercles. Leur grande capacité me permet de récolter beaucoup de lombricompost mais le poids en conséquence est important. J’ai donc choisi de garder les couvercles des caisses intermédiaires pour renforcer la structure…


Caisse du haut :
découpe du fond identique au couvercle : Garder une structure porteuse…
Pose du grillage à maille carrée. A l’aide d’une pince, tordez les extrémités du grillage de façon à les rentrer dans le polystyrène.


Fabriquez des agraffes géantes avec du fil de fer. Elles serviront à plaquer correctement le grillage à maille carrée contre la structure en polystyrène.


Agraffe en place


Et voilà, une caisse prête à l’emploi !


Caisse du milieu :
seule différence avec la précédente, avant de fixer le grillage à maille carrée, on ajoute un morceau de filet en céramique, plus fin, pour éviter que les vers ne passent vers le bac « percolas », ils risquent de s’y noyer…
Soyons humain !


On voit le grillage et le filet supperposé !


TRÈS IMPORTANT :
Percez des trous sur le couvercle du haut ! D’un diamètre de 2-3 mm, pas plus…
Faites le aussi à bonne hauteur sur tout le pourtour de la caisse à percolat… Un petit courant d’air apprécié par les habitants !


Et voilà un essaim de vers qu’un Tonton Lombri vous confiera en passant par le réseau lombricompost, Vous pouvez bien sûr les acheter sur internet… (12,50 E les 250 gr au mieux pour bouloter les déchets d’une personne !)
Préférez la première solution, c’est l’occasion de se rencontrer…